Jack White’s singles

Petit focus sur les 4 singles du premier album de Jack White. Toujours édités sur son label Third Man Records, ces 45t Love Interuption, Sixteen Saltines, Freedom at 21 et I’m Shakin’ forment une fresque quasi familiale qui débute par un hommage à une propagande militaire américaine durant la seconde guerre mondiale (voir image). « Si tu parles trop, cet homme mourra » texte affiché sur un miroir en guise d’avertissement pour les soldats pouvant divulguer des informations confidentielles.

A l’occasion de la tournée de Mr White, des versions en éditions limitées ont été redessinées par l’artiste Rob Jones. Ci-dessus l’évolution de ses croquis et les 4 illustrations assemblées.

24-juillet-2012